Les institutions de l’UE doivent dissocier le financement et l’intégrité

novembre 17th, 2011

Khalid Ali de l’Association européenne de la sécurité des sports dit qu’il est possible de forger un compromis pour le bénéfice des consommateurs. Khalid Ali est le secrétaire général de l’European Sports Security Association (ESSA).

Dans son récent rapport sur les jeux en ligne, qui a été adopté en octobre, IMCO (Internal Market and Consumer Protection) affirme que l’intégrité du sport est à risque à cause de la popularité croissante des paris sportifs en ligne en raison d’une augmentation du risque de fraude associé à de telles activités.

Selon certaines personnes, la prolifération des paris en ligne, aidée par des services innovants tels que les paris de côté – où les consommateurs peuvent parier sur des scénarios qui n’affectent pas le résultat final d’un événement donné – ou le pari durant le match, où les paris sont placés lors d’un événement, a atteint un tel point que personne ne sait plus ce qui se passe et les criminels exploitent la situation au détriment des bookmakers, des consommateurs et du sport lui-même.

Malheureusement, cette affirmation n’est pas correcte car elle méprend fondamentalement la réalité des paris en ligne. L’augmentation de la fraude et des activités criminelles de toute sorte ne conduit certainement pas à une perte de l’intégrité, l’élément vital du sport lui-même. Mais en raison de la nature numérique des paris en ligne, où tous les paris sont catalogués en temps réel et chaque client crée une empreinte unique, les bookmakers sous licence sont en mesure de repérer les paris suspects dès qu’ils se produisent. Ils sont incités à le faire car ils sont les principaux perdants financièrement lorsque la fraude est perpétrée.

C’est l’avantage dont l’Europe bénéficie par rapport à d’autres marchés, dont certains interdisent encore le jeu. Parce que l’Europe – ou au moins certains États membres – a permis par les licences aux bookmakers réglementés d’évoluer afin de profiter pleinement de l’étendue des possibilités offertes par l’Internet et à ses fournisseurs de service de conduire le monde en présentant aux consommateurs un divertissement inégalé et la protection.

Cette protection est aussi importante pour les bookmakers comme elle est pour les sports eux-mêmes. Grâce aux efforts de l’organisation European Sports Security Association (ESSA), les bookmakers travaillent étroitement avec les instances dirigeantes sportives pour détecter, perturber et signaler des actes présumés répréhensibles.

En revanche, les pays où l’évolution naturelle du jeu en ligne a été contrecarrée par la supra-réglementation ont dû se confronter avec le départ des consommateurs vers des opérateurs de jeux non réglementés, ou pire, vers un marché noir.

Le point n’est pas perdu pour la Commission européenne, dont le récent atelier sur les jeux en ligne en matière d’intégrité sportive a conclu que les paris sportifs ne représentaient pas une menace pour l’intégrité du sport. Il a également noté que les bookmakers avaient joué un rôle positif dans la lutte contre ce problème par l’éducation des athlètes et des officiels – quelque chose qui devrait vraiment tomber sur les épaules des instances dirigeantes du sport.

IMCO reconnaît aussi que l’industrie joue un rôle positif pour garder les criminels hors du jeu, mais il croit aussi que les bookmakers réglementés doivent payer un droit de paris aux organismes sportifs comme titre de compensation pour les risques de trucage des matchs.

Le problème avec cette approche est que lorsque ce modèle a été introduit en France en 2010, il a échoué soit à augmenter le flux de fonds vers les sports, les bookmakers ont tout simplement quitté le marché, le considérant comme non viable – soit d’améliorer l’intégrité.

L’autre faiblesse principale du juste retour est qu’il sape tellement le bon travail fait ces dernières années pour améliorer l’intégrité du sport. Non seulement les bookmakers ne sont pas sanctionnés, mais ils gagnent réellement de nouveaux clients lorsque leurs rivaux réglementés deviennent moins compétitifs.

Enfin, le juste retour ne fonctionne pas car la plupart des sports ne sont pas eux-mêmes en forme ou en mesure de mettre en place les types de réformes nécessaires pour s’attaquer au trucage. Maintes et maintes fois, les organes directeurs n’ont pas réussi à réprimer les conditions qui ont permis aux matchs truqués de s’épanouir.

Cette conclusion a été présentée par nul autre que Richard Pound, membre du CIO et président fondateur de l’AMA. Commentant lors d’une conférence en octobre Pound a déclaré: « L’aspect le plus décevant pour moi au sujet de l’initiative du CIO a été la réponse de la plupart des responsables sportifs impliqués. Au lieu de se concentrer sur le problème de la corruption, beaucoup d’entre eux regardent la réunion comme une occasion de faire avancer l’idée que les agences de paris doivent partager les revenus avec les organisations sportives. À juste titre, les agences de paris ont perçu cela comme un vol des organisations sportives, plutôt qu’un effort sérieux pour s’attaquer aux problèmes sous-jacents. Les organisations sportives essayent de mettre les problèmes de corruption sur les épaules des gouvernements et des organismes gouvernementaux, tout en s’absolvant de toute responsabilité par rapport à leurs propres sports. »

Arjel abroge les licences de Sajoo et FriendBet

novembre 9th, 2011

L’Arjel a abrogé la licence attribuée en juin 2010 à Sajoo pour les paris sportifs en ligne. Le 30 septembre 2011 Sajoo a confirmé sa fusion avec Bwin.l’opérateur autrichien Bwin. Cependant l’Autorité a autorisé l’accès à bwin.fr depuis le nom de domaine sajoo.fr.

Par contre, dans le cas de FriendBet, c’est la société mère qui avait informé le président de l’ARJEL du souhait de ses actionnaires de ne plus opérer sur le marché français et avait demandé l’abrogation de l’agrément. Par conséquent, l’ARJEL a abrogé le 27 octobre la licence de jeux en ligne de FriendBet.

Renforcement de la coopération européenne

novembre 9th, 2011

Les États membres de l’UE devraient être libres de maintenir leurs propres règles sur les paris en ligne, mais ils devraient également intensifier la coopération à l’échelle européenne pour contrer le marché noir et protéger les enfants et les consommateurs vulnérables, ont déclaré les députés de la Commission du marché intérieur dans la résolution adoptée jeudi.

Environ 10% de tous les jeux de hasard en Europe, avec un volume de marché de plus de € 10 milliards, se fait sur Internet, via les téléphones mobiles ou les plates-formes de télévision interactive. La résolution non législative de Jürgen Creutzmann a été adoptée avec 30 voix pour, 1 contre et 3 abstentions, et elle définit la position initiale du Parlement sur le Livre vert de la Commission.

« Nous avons maintenant examiné de près toutes les questions et nous avons défini les orientations donnant ainsi une impulsion aux travaux de la Commission », a déclaré M. Creutzmann.

La résolution rejette l’idée d’une loi européenne qui réglemente les jeux en ligne et souligne que la réglementation de tous les paris est soumise au principe de subsidiarité. Les États membres sont donc libres de déterminer comment les jeux sont organisés, et donc peuvent maintenir des monopoles gouvernementaux ou des interdictions s’ils le désirent.

Compte tenu du caractère transfrontalier des jeux en ligne,  le comité estime néanmoins que tout le monde bénéficiera d’une approche coordonnée à l’échelle de l’UE dans certains domaines, notamment la lutte contre le jeu illégal et la prévention de la dépendance.

Pour lutter contre le marché noir, la résolution propose d’introduire un modèle de licence pour s’assurer que les fournisseurs de jeux de hasard répondent aux critères imposés par les États membres d’accueil et que la concurrence soit équitable et transparente.

La résolution demande le renforcement de la coopération entre les organismes de réglementation afin de leur donner une compétence suffisante. La Commission agira en tant que coordinateur, afin de développer des normes communes pour entreprendre une action commune contre les fournisseurs de jeux de hasard sans licence et, éventuellement, dresser une liste noire.

Le Système d’information du marché intérieur (IMI), un réseau électronique reliant les pouvoirs publics au sein de l’UE, pourrait servir de base à une coopération plus efficace, dit la résolution. Les députés demandent aussi à la Commission d’examiner la possibilité d’un « instrument juridiquement contraignant » obligeant les banques, les émetteurs de cartes de crédit et d’autres participants au système de paiement dans l’UE de bloquer les transactions entre leurs clients et les fournisseurs de jeux de hasard de la liste noire.

Trimestre record pour 888.com

novembre 9th, 2011

Stimulé par la croissance continue de ses activités B2C, 888 Holdings plc a rapporté un autre trimestre record pour l’entreprise, les revenus ont augmenté de 42% à 86.2 millions de dollars pour le troisième trimestre de 2011.

C’est le troisième trimestre consécutif que 888 affiche des revenus records, avec des revenus sur le Q3 en hausse de 10% par rapport au trimestre précédent. La solide performance au premier semestre de l’année n’a pas été suffisante pour compenser les coûts de restructuration et d’autres charges importantes cependant, résultant dans une perte de 23,3 millions $ pour la période.

Analyse du 3e trimestre 2011 du marché des jeux et paris en ligne en France

novembre 9th, 2011

Globalement, le marché français demeure stable, et en faisant une comparaison entre les années, on constate que les mises de paris sportifs de 2011 sont toujours inférieures à celles de 2010. L’évolution des mises dépend bien sûr du calendrier sportif et des événements sportifs organisés.

Durant le troisième trimestre 2011 le niveau de mises a diminué, mais les mises moyennes par compte joueur ont augmenté, passant de 120 euros par semaine à 150 euros. Les spécialistes expliquent cette diminution par la fin de l’effet de curiosité des joueurs survenue après l’ouverture du marché.

Le football et le tennis ont cumulé 80% des mises des joueurs en 2011. 52% des mises sont placées en direct. Les opérateurs ont versé 742 millions d’euros aux organisateurs de compétitions sportives au titre du droit au pari. De cette somme, le football représente 66% et le tennis 21%.

Quant aux paris hippiques, les mises hebdomadaires varient entre 17 et 22 millions d’euros. Le nombre de comptes joueurs actifs reste constant à 134.000 comptes par semaine. Fait intéressant, la densité la plus importante de femmes qui parient est enregistrée par les paris hippiques.

Cotes paris pour la Coupe du Monde 2010

mai 21st, 2010

Le Brésil et l’Espagne sont en tête du marché des paris sur la Coupe du Monde 2010. Le tournoi mondial de foot pourrait bien être l’un des plus grands événements de paris. On vous présente donc la liste des prétendants de la coupe d’or et leurs cotes.

Si vous souhaitez placer un pari gagnant à la Coupe du monde, analysez le tableau de comparaison de cotes:

paddypower Ladbrokes Boylesports bet365 betfair William Hill Victor Chandler
Espagne 4 4 4 4 5.4 4 7/2
Brésil 5 9/2 9/2 5 6.2 5 9/2
Angleterre 6 11/2 6 6 7.8 6 13/2
Argentine 7 7 7 7 9 7 15/2
Pays Bas 12 11 12 12 13 12 12
Allemagne 13 10 12 12 15 14 14
Italie 13 12 12 12 15.5 14 14
France 14 16 16 18 21 16 16
Portugal 25 20 25 28 32 22 25
Côte-d’Ivoire 30 28 25 33 40 28 25
Serbie 66 66 66 66 75 66 50
Chili 66 50 50 66 90 50 50
USA 75 66 66 80 90 80 66
Ghana 80 66 66 66 90 66 80
Paraguay 66 50 50 80 110 66 50
Mexique 80 80 80 80 120 66 80
Cameroun 100 66 100 100 140 80 100
Uruguay 100 66 80 100 150 80 100
Australie 125 100 125 150 190 125 125
Nigeria 100 80 100 150 170 100 80
Danemark 125 66 125 150 190 125 100
Grèce 150 100 150 150 260 150 125
Afrique du Sud 125 80 100 150 190 125 125
Corée du Sud 250 125 200 200 270 200 250
Suisse 200 150 150 200 310 200 150
Slovaquie 225 150 200 250 430 250 200
Slovénie 300 200 200 250 560 250 200
Japon 250 200 250 350 660 250 150
Algérie 600 150 300 350 740 400 300
Honduras 1000 500 750 1000 1000 750 500
Corée du Nord 2000 1000 1500 1500 1000 2000 1000
Nouvelle-Zélande 2000 1000 1500 2000 1000 2000 1000

La France à la Coupe du Monde 2010: paris et cotes

mai 17th, 2010

La France s’est qualifiée assez difficilement, mais elle va quand-même à la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Maintenant, qu’ils sont là, ils espèrent oublier le voyage difficile fait jusqu’à présent et obtenir une bonne place,  même essayer d’atteindre la finale.

Les Bleus sont un concurrent véritable. Sur les sites de paris ils sont cotés à 1/14 chances de soulever la coupe et 7/1 pour atteindre la finale à nouveau. Il n’y a aucun doute qu’ils vont surpasser la phase des groupes et ils ont 5/6 cotes de paris disponibles.

L’équipe a une véritable qualité, bien que quelques-unes des étoiles de la précédente Coupe du monde ne soient pas présentes en Afrique du Sud.

Rapport Ladbrokes: accord français

avril 30th, 2010

Ladbrokes a annoncé une co-entreprise en France, avec la principale chaîne de télévision Canal +. A cette occasion, les deux sociétés vont financer initialement 2,25 millions € pour le lancement prévu d’un site de paris sportifs sous la marque Canal +, en supposant que l’entreprise commune puisse obtenir une licence de jeu en juin 2010.

La co-entreprise à 50/50 devrait fournir une entrée utile dans le marché réglementé français pour Ladbrokes, en partenariat avec un acteur majeur des médias qui a environ 11 millions d’abonnés français. Cependant, cela montre que la marque Ladbrokes a peu de valeur internationale comme il a convenu de ne pas opérer une autre activité en ligne en France pour la durée de la co-entreprise et deux ans après.

C’est seulement l’un des partenariats avec les médias, maintenant qu’il y a une quasi-certitude que le marché français en ligne sera autorisé et réglementé en 2010, suite à l’adoption du projet de loi au Parlement début avril.

Toulouse mise sur les paris sportifs

avril 29th, 2010

Les Toulousains ont misé en moyenne 99€ en 2009 sur les courses hippiques, une somme qui pourrait augmenter à partir du mois de juin avec l’ouverture prévue des paris sportifs en ligne. A Toulouse on observe que les joueurs sont de plus en plus nombreux à utiliser Internet pour les paris hippiques.

Laurent Vieules, directeur régional Sud-Ouest du PMU commente: « Les paris réalisés en ligne représentent 13% du chiffre de l’agence de Toulouse, contre 10% au niveau national. L’an passé, ils étaient en hausse de 7,1%. Etudiante et très portée sur les nouvelles technologies, la population de la Ville rose se prête au développement de ces paris sportifs. »

Hervé Schlosser de France Pari ajoute: « Toulouse est une ville très sportive, elle a deux clubs présents en Ligue 1 et Top 14, les deux championnats les plus médiatiques, en plus de son club de Handball, de Volley ou encore ses Masters de tennis. Aujourd’hui, s’ils font de bons pronostics, ils accumulent des jetons pour obtenir des lots. Nous espérons convertir 60 à 75% d’entre eux aux paris payants. »

France Pari compte 60.000 joueurs dans sa base de données, puisque le PMU enregistre 300.000 turfistes internautes.

Education sur les paris sportifs pour les athlètes européens

avril 21st, 2010

L’intégrité dans le sport est toujours remise en question autant qu’il y a des jeux de hasard dans le monde. Une éducation sur les règles des paris sportifs n’est nulle part plus importante que pour les joueurs des différents sports.

L’Association EU Athletes a combiné ses efforts avec l’industrie européenne des jeux de hasard et les bookmakers sportifs en ligne pour éclairer les athlètes professionnels sur les conséquences et les définitions des paris sur des événements sportifs.

La campagne de sensibilisation vise à « aider les sportifs professionnels à mieux comprendre et traiter les questions entourant l’intégrité du sport et des paris ». En outre, la campagne est soutenue par le code de conduite sur les paris sportifs, qui a été élaboré pour les athlètes par l’Association EU Athletes, l’Association européenne des jeux et paris en ligne (EGBA) et l’Association européenne de la sécurité des sports (ESSA), en complétant les règles prévues par les législations nationales ou les réglementations spécifiques du sport.

Le Code de conduite énonce les principes directeurs et fournit des conseils généraux à tous les athlètes européens sur les questions entourant l’intégrité du sport et des paris. L’initiative d’éducation vise un certain nombre d’associations pour le cyclisme, le handball et le basket-ball en France, en Allemagne et en Espagne, membres de l’UE.

Le Secrétaire général de l’Association EU Athletes, Walter Palmer, a déclaré que « le programme pilote va développer les meilleures pratiques en matière d’éducation des athlètes sur les questions liées aux paris sportifs à travers l’Europe ».

Les athlètes sont prévenus que les opérations de paris sportifs en ligne disposent de systèmes sophistiqués qui permettent de détecter toute tricherie. Bart Ooijen, du département sportif de la Commission européenne a déclaré que « l’intégrité dans le sport signifie la transparence et l’équité des compétitions, d’une part et l’intégrité physique et morale des athlètes de l’autre. »